Séminaire « Droits asiatiques » : séance inaugurale « État des lieux de la recherche sur les droits asiatiques »

L’Institut de recherche en droit international et européen de la Sorbonne (IREDIES), l’Institut de recherche juridique de la Sorbonne (IRJS) et l’Institut des sciences juridique et philosophique de la Sorbonne (ISJPS) organisent un

Séminaire « Droits asiatiques »

Séance inaugurale

État des lieux de la recherche sur les droits asiatiques

Le jeudi 9 juin 2022 (14h – 18h), Salle des Séminaires (Centre Lourcine) et sur zoom

Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne
Sous la direction de Linxin HE (IREDIES), Virginie KUOCH (IRJS) et Eugénie MERIEAU (ISJPS)

Le droit, « invention » par excellence de la Rome antique, serait la marque singulière de la culture occidentale. En Europe et aux Etats-Unis, les études oriental(ist)es ont longtemps posé le droit comme critère ultime de modernité, divisant le monde entre un Occident réglé par le droit et un Orient sans droit; ce dernier se serait ensuite modernisé par un processus d’occidentalisation, largement juriciste. Comme l’écrit Jean Escarra, « l’opposition traditionnellement établie entre l’Orient et l’Occident ne se rencontre nulle part plus nette que dans le domaine du droit. Les peuples dits de civilisation occidentale vivent tous, à des degrés variables, sur une conception gréco-romaine de la loi [qui fonctionne avec des tribunaux et un corps de « doctrine »]. Ces caractères s’effacent à mesure que l’on s’avance vers l’est. Aux extrémités de l’Asie, la Chine, dans le puissant faisceau de valeurs spirituelles et morales qu’elle a créé et qu’elle a longtemps projeté sur tant de nations voisines : Corée, Japon, Annam, Siam, Birmanie, n’a fait à la loi et au droit qu’une place inférieure » (Le droit chinois, Sirey, 1936). Par conséquent, le droit en Asie ne serait ni essentiel ni « tout-à-fait du droit ». Cette opinion est-elle pertinente ? Quel est l’état de nos connaissances sur les droits asiatiques aujourd’hui ? A quels enjeux méthodologiques et épistémologiques devons-nous faire face dans notre démarche comparative ? Notre séminaire vise à répondre à ces questions et à revisiter nos catégories produites par la rencontre juridique entre « l’Orient et l’Occident ».

Programme

14h – 14h30 Accueil des participants et présentation générale

Propos introductifs : Pierre Brunet (IRJS), Yann Kerbrat (IREDIES), Xavier Philippe (ISJPS)

Mots des organisateurs : Linxin He, Virginie Kuoch, Eugénie Mérieau

14h30 – 16h15 Panel 1 « Enjeux et défis de la recherche sur les droits asiatiques »

Sous la présidence d’Eugénie Mérieau, Maîtresse de conférences en droit public, ISJPS

Frédéric Constant, Professeur d’histoire du droit à l’Université Côté d’Azur : « Panorama mondial des études sur le droit chinois ».

Béatrice Jaluzot, Maîtresse de conférences HDR en droit privé à Sciences Po Lyon, Directrice de l’Institut d’Asie Orientale : « Les études de droit japonais en Occident : un état des lieux de l’enseignement et de la recherche ».

Jean-Louis Halpérin, Professeur d’histoire du droit à l’Ecole Normale Supérieure de Paris : « Tensions entre principe d’égalité et lois personnels dans les droits asiatiques ».

Jérôme Bourgon, Historien, Directeur de recherche émérite au CNRS, Section 33, Mondes modernes et contemporains, ENS Lyon : « La continuité historique du droit chinois ».

Jean-Pierre Cabestan, Professeur de Sciences Politiques à l’Université Baptiste de Hong Kong, Directeur de recherches au CNRS, section 36 sociologie et sciences du droit : « Chine : État de lois sans État de droit ».

Discussions (15h45 – 16h15)

16h15 – 17h30 Panel 2 : « Nouveaux agendas de recherche en droits asiatiques »

Sous la présidence de Linxin He, Maître de conférences en droit international et européen, IREDIES

Virginie Kuoch, Doctorante en droit constitutionnel comparé à l’Ecole de droit de la Sorbonne (IRJS) : « La nature hybride du droit constitutionnel hong kongais ».

Jean-Baptiste Scherrer, Doctorant en droit privé à l’Ecole de droit de la Sorbonne (IRJS) « La grenouille dans le puits ne connaît pas l’océan. Une fable japonaise sur les concepts juridiques ».

Valentin Martin, Doctorant en droit international à l’Ecole de droit de la Sorbonne (IREDIES) : « La politique juridique extérieure de la Chine à l’égard du règlement des différends internationaux ».

Discussions (17h15 – 17h30)

17h30 : Clôture et lancement de l’ouvrage d’Eugénie Mérieau, Constitutional Bricolage : Thailand’s Sacred Monarchy vs. The Rule of Law, Oxford : Hart,  2021

 

Inscription obligatoire avant le mercredi 8 juin 2022 (entrée libre dans la limite des places disponibles): https://iredies.pantheonsorbonne.fr/evenements/seminaire-droits-asiatiques

Crises et défis du droit public

La section française d’ICON-S (International Society of Public Law) organise, le 5 juillet 2024 à l’Université Paris Nanterre, ses premières rencontres consacrées au thème :

Lire la suite